Manager : les 5 fondamentaux de la gestion de crise


Temps de lecture: 5 minutes

Manager : les 5 fondamentaux de la gestion de crise

Dans un contexte incertain qui empêche l’entreprise ou les collaborateurs de se projeter sur le moyen ou long terme, par exemple lors d’une crise économique et financière, une fusion ou encore une transformation des modes de fonctionnement, l’équipe dirigeante et les managers doivent garder la tête froide. L’objectif étant, malgré l’instabilité, de conserver le cap. Quelles sont les règles à suivre ? Découvrez les cinq fondamentaux de la gestion de crise.

1/ Communiquer pour mieux rebondir

Pendant que l’entreprise vit de plein fouet des turbulences, les managers sont généralement sur le pont et écopent pour éviter que le navire ne s’effondre. Mais selon qu’ils soient dotés de seaux ou de petites cuillères, leurs efforts pour maintenir le cap ne servent à rien ou au contraire, les maintiennent engagés et motivés. L’accompagnement des managers par le coaching et la formation se révèle donc vital. Ont-ils été sensibilisés au management de crise ? Sont-ils en capacité de rassurer leurs équipes ? Apprendre à communiquer en interne, mais également vers l’externe apparaît comme une condition sine qua non pour gérer une crise. En effet, cette compétence permet d’éviter aux rumeurs les plus rocambolesques de circuler au sein de l’entreprise — et en dehors. Apprendre à communiquer, c’est apprendre à peser ses mots et choisir le moment adéquat pour échanger avec les membres de ses équipes lors de rendez-vous en face à face ou lors de réunions.

2/ Plus que jamais agile et flexible

Lorsque le climat au sein de l’entreprise est calme et que les projets se déroulent sans encombre, respecter les processus mis en place participe au bon fonctionnement des opérations. En temps de crise, savoir sortir des sentiers battus fait en revanche partie des réflexes à développer. Et pour cause, les situations inédites ou inattendues demandent par exemple aux managers de reporter ou d’arrêter un projet en cours pour permettre aux équipes de se concentrer sur des missions jugées prioritaires. La flexibilité des organisations permet, quant à elle, de gagner en réactivité.

3/ Rester zen en temps de crise

Une crise, quelle qu’elle soit, peut susciter du stress. Mal géré, celui-ci peut se révéler particulièrement nuisible pour l’entreprise. Des managers angoissés, soumis à une forte pression, renvoient à leurs équipes une image négative et peu rassurante. Un collaborateur qui doute se révèle moins motivé et engagé. De là à dire que la fuite des talents n’est pas bien loin, il n’y a qu’un pas. Pour s’assurer que les managers peuvent faire face, il convient de les coacher sur la confiance en soi et la confiance dans les autres. S’ils sont solides sur leurs bases et qu’ils savent pouvoir compter sur leurs collaborateurs, ils seront plus enclins à déléguer des missions lorsque cela est possible et utile. Ils éviteront aussi de se laisser déborder et de crouler sous les tâches. De plus, les managers doivent apprendre à déconnecter : s’imposer des temps calmes et des moments de récupération favorisent les performances et permettent de garder les idées claires.

4/ Faire preuve de créativité

Il est urgent de développer la créativité individuelle et collective en entreprise. En cas de crise, elle se révèle un pilier pour la direction, les managers et l’ensemble des collaborateurs. En effet, la créativité permet d’innover et de tester de nouvelles solutions pour mener les missions à leur terme. Les difficultés rencontrées ne sont plus perçues comme des problèmes, mais comme des opportunités auxquelles on n’aurait pas songé. Itinéraire bis, système D, plan B… continuent de faire fonctionner la machine ! A ce titre, il est même possible d’improviser dans le but de servir les intérêts de l’entreprise.

5/ De l’organisation pour anticiper la sortie de crise

Parce qu’une crise a tendance à faire évoluer les équipes dans un environnement flou et incertain, les managers doivent être bien organisés. En effet, ils doivent plus que jamais garder un oeil sur les différents projets en cours, en sachant que le script peut être bouleversé de jour en jour, voire d’heure en heure. Savoir où en sont les équipes dans le déroulement de leurs missions permettent aux managers d’anticiper les prochaines actions et donc de prévoir une sortie de crise.

Si aucune structure n’aime traverser une crise, il est nécessaire pour les équipes d’y voir tout de même une opportunité. Car rester positif, savoir communiquer et motiver ses équipes, d’autant plus lorsque le bateau tangue, aident à franchir ce cap difficile. Tout au long des épreuves, les managers guident les collaborateurs et font figure d’interlocuteurs privilégiés. Cependant, s’ils ne disposent pas des compétences nécessaires pour tirer le meilleur de leurs équipes, ils devront non seulement faire face aux turbulences du moment, mais aussi à bien d’autres tensions et conflits. La gestion de crise permet aux managers de grandir et l’entreprise aussi.

Tags:
Leslie Tedgui
leslie.tedgui@moovone.fr

Chief Marketing Officer

À lire également


Commenter l’article


Il n'y a pas de commentaires

Poster un commentaire

Demandez une démo

Découvrez comment notre solution peut accompagner la transformation de votre entreprise



*obligatoire