Management toxique : ces managers qui nuisent à la performance


Temps de lecture: 2 minutes

Management toxique : ces managers qui nuisent à la performance

Selon une étude effectuée auprès de 7000 personnes dans 4 pays européens dans le cadre d’un partenariat avec lIME (Institut de Médecine Environnementale), la performance d’une organisation dépend pour 1/3 de l’ambiance de travail.

L’hyper-investissement émotionnel (41%), la démotivation liée au manque de reconnaissance (25%) et communication managériale non-adaptée (22%) sont les principaux facteurs nuisant au bien être, et à la performance des collaborateurs.

Le rôle du manager est primordiale pour instaurer un climat propice au travail et à l’épanouissement personnel. Cependant certains managers sont de vrais freins à cette synergie positive. On parle alors de management toxique.

Qui est le manager toxique ?

Le manager toxique est une personne qui a des actions intentionnelles et délibérées pour saper la dignité, l’estime de soi ou l’efficacité d’un individu.

Par le biais de remontrances, de petites piques, de discours non-adaptés, le manager toxique crée des conditions de travail destructrices, dégradantes et dévalorisantes pouvant avoir des conséquences phychologiques et physiques importantes sur les individus.

Les différents types de managers toxiques

Il est possible de distinguer 5 types de managers toxiques  :

  • Le manager froid, surnommé le « poisson froid » : la fin justifie les moyens et toutes les actions qu’il va entamer seront justifiées par les résultats voulus.
  • Le manager « serpent » : il se sert du monde pour satisfaire ses besoins personnels, il aime la cupidité et le pouvoir.
  • Le manager « chercheur de gloire » : être le plus visible possible et avoir une gloire personnelle à tout prix sont ses seules ambitions, peu importe si il a apporté une contribution réelle ou non.
  • Le manager « marionnettiste » : il aime avoir le contrôle absolu sur tout ce qui se passe et sur tout le monde, quelques soient les circonstances.
  • Le manager « monarque » qui règne sur toute l’organisation comme si tout lui appartenait.

A lire aussi, l’article sur les moyens de lutter contre le desengagement des collaborateurs.

Leslie Tedgui
leslie.tedgui@moovone.fr

Chief Marketing Officer

À lire également


Commenter l’article


Il n'y a pas de commentaires

Poster un commentaire

Demandez une démo

Découvrez comment notre solution peut accompagner la transformation de votre entreprise



*obligatoire