Le pouvoir de la confiance, par Alain Manoukian


Temps de lecture: 5 minutes

Le pouvoir de la confiance, par Alain Manoukian

S’il n’y avait qu’un seul enseignement à apprendre en management, ce serait la confiance (mais cela s’apprend t’il ?). Peu de dirigeants et de manager croient sincèrement au pouvoir de la confiance. Et quand ils en parlent, ce n’est souvent qu’une façade managériale pour se donner bonne conscience. Elle n’est d’ailleurs que rarement citée comme valeur fondamentale, ni suivi de faits concrets quand elle est mise dans la charte des valeurs. La charte des quoi ?des valeurs ? Mais qu’est za ko ?

Or la confiance a un pouvoir immense. Celui de transformer votre équipe, votre organisation, celui de créer de l’engagement, de la motivation, du bien être, de l’innovation. Tous les ingrédients pour assurer la pérennité de nos entreprises, de nos emplois et de mettre du plaisir, oui, je dis bien du plaisir, de l’oxygénation, de l’énergie  au travail partent  du terreau de la confiance.

L’énergie de la confiance pour un renouveau managérial


La confiance, savoir se faire confiance, savoir la donner,  c’est inestimable comme « pouvoir pour », pour  celui ou celle qui oserait s’y abandonner.
Or la confiance ne se décrète pas. Elle se gagne semaine après semaine, jour après jour, minute après minute. Tous nos gestes, nos actes, notre façon de faire, toutes nos réactions, nos attitudes, nos comportements la valorisent ou la délitent. Ce ne sont pas les mots qui font la différence, c’est ce que nous faisons et la manière dont nous le faisons.

En premier lieu, celui qui a à la donner, c’est celui qui pilote, c’est le manager, le chef de projet, celui qui chapeaute une entreprise, une direction, une équipe.  Il doit, par son comportement, par son exemplarité créer les conditions, l’espace de confiance qui autorise le droit à l’essai, le droit à l’erreur, celui qui met en place des plans de progrès ou plutôt qui « apprend » à ses collaborateurs  à s’auto apprécier pour se mettre eux mêmes dans un plan de progrès, qui autorise l’autonomie, l’authenticité, qui comprend le pouvoir de la vulnérabilité (paradoxal, n’est ce pas ?). Suivant la loi de la roue du progrès et de l’amélioration continue de compétences, avec comme souches les comportements associés.

Grace à la confiance en soi et en l’autre, naissent des espaces où la confrontation positive est possible, naissent l’’engagement, la coresponsabilité, l’innovation et  la performance « responsable ».  Toutefois, nous ne sommes pas dans un monde de bisounours.
De la structure et des processus doivent être élaborés et servir  d’appuis.
A coté de la confiance, des éléments d’auto gouvernance, de plénitude et de sens doivent être posés et donnés  lieu à déploiement. Cela demande du temps certes, mais cela vaut vraiment le coup d’essayer.


Et essayer le management par la confiance, vous le verrez, c’est l’adopter !

Certes, le formatage dans lequel nous avons été éduqués ne nous prédispose absolument pas à faire confiance (D’ailleurs un dicton, telle une élastique,  nous rappelle souvent rappelle que: « La confiance n’exclut pas le contrôle « !  ) . Comment alors lâcher le  « fameux contrôle permanent », le pouvoir, la peur, comment lâcher son ego, comment laisser de l’espace à l’autre, de la liberté d’action, comment créer de l’autonomie, comment oser changer de paradigme managérial et organisationnel  pour aller vers un renouveau et une coresponsabilité ?
Et vers un mieux pour chaque partie présente : l’entreprise, soi, ses collègues, et demain notre écosystème, notre société. J’en suis intimement convaincu.

 

Le management par la confiance

Alors quels choix avons nous ? Nous avons le choix soit de poursuivre avec le même cadre organisationnel et la même approche managériale que nous connaissons depuis des années et qui à mon sens a atteint ses limites (sur le ROI mais à quel prix , mode silo, Stress, burn out, bore out, innovation , toujours plus pour moins, qualité de vie au travail, engagement, co responsabilité ), soit oser changer de cadre, de modèle, de paradigme. A chacun de voir ?
Toutefois, le moment est favorable. Les milleniums attendent cela. Et nous tous aussi.
Vous pouvez créer la différence qui va faire la différence dans quelques années en osant évoluer, révolutionner votre approche d’entrepreneurs pour une relance innovante et dynamique avec la convergence du multi générationnel, du digital, des milleniums,  de la complexité, de la recherche d’un mieux être et du plaisir  au travail, de l’équilibre social, sociétal, des défis face à notre planète et des mondes connectés.

Et pour la pérennité de votre entreprise et de nos emplois de demain.

Prenez de l’avance.
Je ne peux que vous encourager à en prendre conscience et  à vous inscrire  avec courage et audace dans ce mouvement pour un « renouveau » de l’entreprise, de sa responsabilité et nos emplois de demain.

Retrouvez le profil complet de Alain Manoukian

Leslie Tedgui
leslie.tedgui@moovone.fr

Chief Marketing Officer

À lire également


Commenter l’article


Il n'y a pas de commentaires

Poster un commentaire

Demandez une démo

Découvrez comment notre solution peut accompagner la transformation de votre entreprise



*obligatoire