Le co-working en France : l’aménagement de l’espace au service de la performance


Temps de lecture: 4 minutes

Le co-working en France : l’aménagement de l’espace au service de la performance

La notion de co-working est apparue en France il y a déjà quelques années mais c’est véritablement depuis 2 ou 3 ans qu’elle connaît une véritable croissance.

Aujourd’hui, on le sait, le lien entre les espaces de travail, la stratégie et la performance est plus qu’évidente.

Il n’y a qu’à voir les grandes entreprises comme Google, Microsoft ou encore SFR pour ne citer que celles-ci pour se rendre compte du développement d’un vrai projet d’entreprise en considérant la conception et l’aménagement de l’espace de travail comme un outil de management des hommes qui va au-delà d’une simple dimension technique.

Pourquoi développer le co-working ?

Il faut aussi voir dans ce développement d’espace de co-working une vraie tendance structurante.

Plusieurs raisons expliquent cette envolée issue de l’innovation RH :

  • On cherche à rationnaliser les coûts de l’immobilier (qui demeure le 2nd poste de dépenses pour les entreprises) en sachant que près de 45% des bureaux sont vides en France à chaque minute.
    Les raisons sont multiples : arrêt maladie, vacances, réunion, pause, etc.
  • Il faut considérer la notion de résilience climatique : montée des exigences écologiques en sachant que plus de 75% des bureaux supérieurs à 5000 m² sont aujourd’hui certifiés HQE.
  • Emergence du digital avec l’arrivée sur le marché des « digital natives » qui bousculent les modes de travail
  • Développement de la notion de travail collaboratif
  • Prise de conscience, enfin, du bien-être au travail des salariés.

L’engagement des salariés

Un récent sondage d’Ipsos avec le cabinet Steelcase a démontré qu’il existait une véritable corrélation entre la satisfaction des salariés concernant leur espace de travail et leur engagement.

Le désengagement des salariés et collaborateurs en France peut s’expliquer notamment par un manque de liberté de choix et de contrôle sur leur environnement de travail car il n’existe pas ou peu de diversité comme des zones de travail, des zones de détente, des zones d’échanges, etc.

L’un des points essentiels que vient souligner cette étude et qui aujourd’hui l’affaire de la fonction RH de l’entreprise, est que l’environnement peut autant entraver que renforcer les actions mises en œuvre pour booster l’engagement des salariés.

2 grandes notions émergent de l’aménagement de l’espace de travail :

  • L’espace de co-working s’adresse à une nouvelle population de travailleurs qui n’a généralement besoin que d’un téléphone et d’un ordinateur relié à Internet.
    Ces nouveaux salariés ou collaborateurs recherchent toujours plus de flexibilité quant à leur lieu de travail afin de favoriser les interactions et les échanges.
  • Le développement du sentiment d’appartenance : dans le cadre du recrutement des talents, l’espace de travail est devenu un véritable moyen des éduction.
    Le bureau se présente désormais comme un lieu de vie où, en plus de la structure, d’autres éléments sont pris en compte comme la décoration, le choix du mobilier, les services annexes.  Les salariés ont alors l’impression d’appartenance à une même entité, d’être « comme chez eux » et de vivre une aventure commune avec des personnes qui sont proches d’eux.

Alors que jusque dans les années 2000, on se concentrait davantage sur l’optimisation financière des bureaux et espaces de travail, depuis quelques années l’axe est davantage tourné sur l’amélioration des conditions de travail et le bien-être au travail des salariés.

ih

A lire aussi notre article sur la place de l’humain dans la formation en ligne.

Leslie Tedgui
leslie.tedgui@moovone.fr

Chief Marketing Officer

À lire également


Commenter l’article


Il n'y a pas de commentaires

Poster un commentaire

Demandez une démo

Découvrez comment notre solution peut accompagner la transformation de votre entreprise



*obligatoire