La formation professionnelle trouve son équilibre


Temps de lecture: 5 minutes

La formation professionnelle trouve son équilibre

Le digital learning à distance est une tendance de fond. Pour preuve, la majorité des entreprises y ont désormais recours. En effet, elles ont été séduites par les différents formats proposés (du Mooc à la classe virtuelle en passant par la visioconférence) qui permettent aux collaborateurs de se former régulièrement et rapidement, tout en profitant d’accompagnements personnalisés. Car contrairement à ce que l’on pourrait croire, les apprenants ne sont pas livrés à eux-mêmes. Coachs et formateurs se tiennent à leur disposition pour les faire monter en compétence.

Formation digitale à distance : une large diversité de modèles

Dans le cadre de la transformation digitale des entreprises, la formation n’échappe pas au phénomène. Au contraire, le secteur a entamé sa mutation depuis plusieurs années déjà. Désormais, les outils numériques contribuent au développement des apprenants. A leur disposition, une multitude de modèles leur permettent d’asseoir et/ ou d’acquérir de nouvelles compétences tout en s’initiant, appréhendant et maîtrisant les codes et usages du digital learning.

Mooc, Cooc, Spoc mais aussi réseaux sociaux, modules de eLearning, classes virtuelles, visioconférences ou encore diffusion de vidéos s’immiscent peu à peu dans le quotidien des apprenants. Les formateurs et les coaches, quant à eux, demandeurs de digital, sont depuis aguerris à ces nouveautés technologiques et ont adapté leurs cours et programmes à ces différents formats.

Digital et formation à distance, le combo gagnant

Si ces innovations améliorent l’expérience des apprenants en formation présentielle, elles profitent surtout à la formation en distanciel qui voit le nombre de ses participants augmenter fortement chaque année. Consulter une fiche technique ou suivre un cours en ligne via mobile, tablette ou de n’importe quel terminal à travers le monde et à n’importe quelle heure se révèle possible. On voit bien là, les avantages de la généralisation de telles pratiques :

  • Simplicité et réactivité
  • Personnalisation des prestations / à la carte
  • Gain de temps et d’argent.

43 % des entreprises disent d’ailleurs avoir recours au digital pour faire des économies sur leur budget formation. Moderniser leur image par ce biais en motive 40 %. Quelles que soient les raisons invoquées, une majorité d’entreprises, toutes tailles confondues, a fait le choix du digital learning pour accompagner ses collaborateurs. 58 % se tournent vers des solutions mixant formation distancielle et présentielle (à l’image du blend learning). Certaines entreprises ont, quant à elles, décidé de faire le grand saut en optant exclusivement pour la formation en distanciel. Leur part reste mineure puisqu’elles représentaient 7 % des sociétés en 2016. Cependant, cette proportion croît tous les ans (1) ! Quelle devienne un jour majoritaire, il n’y a qu’un pas.

Sans surprise, ce sont les grandes entreprises de 500 collaborateurs ou plus qui font office de pionnières en la matière. Les trois quarts d’entre elles ont adopté, sous une forme ou une autre, la formation distancielle digitalisée.

Coachs et formateurs 2.0, l’avenir de la formation professionnelle

Avec la digitalisation de la formation en marche, penser l’offre de formations proposée aux collaborateurs uniquement sous le prisme présentielle n’est ni une tendance actuelle, ni un pari d’avenir. Une fois cette option écartée, comment jauger du bon ratio entre digital et contact humain ? Car quel que soit le format digital choisi, si l’on souhaite que ses équipes montent en compétence et soient in fine plus productives et performantes, il faut impérativement compter sur un accompagnement humain.

Et pour cause, coach et formateur encadrent l’apprenant, l’aident à déterminer les axes d’amélioration et le guident vers l’atteinte complète de ses objectifs. Le collaborateur peut, notamment dans ses moments de doute, se référer à une personne réelle avec qui il continue d’apprendre et de progresser.

Cet échange vrai et authentique, les salariés ne sont plus obligés de le trouver hors des murs de l’entreprise. Isolés dans une salle de réunion ou un bureau, ils discutent avec leur coach pendant une heure de la gestion du stress, leur organisation, la communication non violente, etc. Puis repartent à leurs activités professionnelles et mettent en œuvre immédiatement ce qu’ils viennent d’apprendre. Le laps de temps entre la théorie et la pratique se réduit. Cela permet :

  • d’assimiler plus vite,
  • et de tirer rapidement les leçons de telle ou telle posture.

La formation professionnelle prend clairement un virage digital. Ce qui a pour effet de faire perdre du terrain au présentiel. Celui-ci n’est pas abandonné pour autant. En témoigne la tendance forte du blend learning, qui consiste à proposer une formation alliant présentiel et distanciel. Ce courant n’est-il qu’une transition ? Car le digital learning à distance voit sa cote grimper d’année en année. Des entreprises se sont d’ores et déjà engagées dans le tout-digital dans le cadre de la formation. En effet, ces pionnières ont réalisé qu’elles pouvaient avoir accès à une offre équivalente au présentiel, tant au niveau de la diversité que de la qualité. Mais avec des coûts réduits et un accompagnement tout aussi performant. Prendrez-vous également ce train en marche ?

(1) En 2015, le taux était de 5 % – Etude de l’ISTF sur les usages en formation « Les chiffres 2017 du digital learning »

Leslie Tedgui
leslie.tedgui@moovone.fr

Chief Marketing Officer

À lire également


Commenter l’article


Il n'y a pas de commentaires

Poster un commentaire

Demandez une démo

Découvrez comment notre solution peut accompagner la transformation de votre entreprise



*obligatoire